top of page

2021... Année de travail en coulisses


Peu d'actualités cette année sur le blog et les réseaux sociaux, me direz-vous... Oui, c'est vrai, sans aucun doute. Mais que de travail derrière mon bureau et mon ordi.


  • un premier roman finalisé après au moins... mille (cent treize) relectures puis l'envoi d'un manuscrit à diverses maisons d'éditions. Une grande première pour moi ! Parmi les retours, des réponses encourageantes et... la signature d'un contrat d'édition (feu d'artifice dans mon petit cœur d'autrice). J'espère pouvoir vous en dire plus en ce début d'année 2022. Ce polar, j'ai commencé à le rédiger juste après la naissance de mes jumeaux il y a 6 ans et j'avoue que plusieurs fois, j'ai été sur le point d'abandonner. Et puis, petit à petit, il a pris forme, suffisamment en tout cas pour le confronter à des bêta-lecteurs (merci à Jeff, Marie, Michel, Ségo). J'ai hâte de voir l'aboutissement et la concrétisation de ces minutes et heures volées au quotidien.

  • un recueil de nouvelles compilé. La nouvelle est un format que j'apprécie particulièrement : court mais rythmé, dense, intense, avec des chutes à vous faire tomber le cul par terre. Certaines de ces nouvelles ont été écrites il y a plus de 10 ans, d'autres sont toutes récentes mais elles ont, je l'espère, un petit grain de folie qui les rassemblent toutes. Après un petit toilettage, elles sont aujourd'hui confrontées à un regard extérieur ! Affaire à suivre...

  • un nouveau roman débuté : une enquête à nouveau. Et je me régale de voir les contours de mes personnages apparaître, de les voir évoluer. C'est comme ça, je n'arrive pas à définir à l'avance ce que vont être mes personnages. J'ai besoin de les confronter à des situations "réelles" pour déterminer leurs traits de caractère. Se laisser porter par sa plume, se laisser surprendre par ses propres créations qui, bien-sûr, n'en font qu'à leur tête, a un côté grisant. Mais ces tâtonnements sont aussi remplis de doute et les gérer fait en ce moment partie de mon quotidien. Enfin, comme dirait mon "moi" positif : "continue, persévère, on n'est jamais à l'abri d'une réussite !!"

  • des histoires pour enfants concoctées. Depuis que je suis maman, j'ai dans un petit coin de ma (sale) caboche ce désir d'écrire pour les petits. Alors, à l'aide des conseils avisés de mes gnominus, je me suis frottée à l'exercice de la littérature jeunesse. Revoir tous ses repères de langage, de narration est très complexe, plus qu'il n'y paraît au premier abord, mais réussir à faire vibrer ses mômes n'a pas de prix. Je ne sais pas si ces récits peuvent intéresser des éditeurs mais de mon côté, c'est sûr, je récidiverai.

Voilà, voilà le récit de mes pérégrinations d'autrice en 2021 et j'espère encore beaucoup flâner, rêver, louvoyer, douter, musarder en 2022. Au-delà de cette résolution, quelques souhaits et objectifs pour cette nouvelle année :

  • prendre le temps de rêvasser ! Bon, ça, c'est gagné d'avance. Même lorsque j'essaie de lutter (mais ah quoi bon batailler, je vous le demande), cette petite manie ne me lâche jamais et j'y plonge avec délice.

  • réussir l'incantation de formules magiques du monde d'Harry Potter, de type Bloclang ou Crache-limaces ou même Lashlabask. Allez, encore mieux, Tarentallegra. J'imagine plein de situations où elles pourraient s'avérer d'une grande utilité. L'espoir et l'imagination font vivre...

  • boire une bouteille de rhum retrouvée dans un galion immergé du 17e siècle, comme le capitaine Haddock dans "Le trésor de Rackham le rouge". J'ai entendu ce voeu dans une interview de Georges Perec datant de 1981 et je trouve que ça en jette !

  • semer un sachet de graines de plantes mellifères et les regarder pousser. Parce qu'il n'y a rien de plus fascinant et inspirant que la nature. Parce que j'ai l'intime conviction qu'il faut faire plus pour la préserver.

  • lire un deuxième roman de Keigo Higashino. J'ai découvert en 2021 cet auteur de polars japonais et la construction de l'intrigue sur "La maison où je suis mort autrefois" m'a scotchée. J'ai hâte d'en lire plus !

  • écrire au moins 20 mn par jour. C'est très peu et beaucoup à la fois. Me tenir à cette routine est pour moi une gageure. Je n'arrive pas à trouver tous les jours l'énergie de me planter devant mon carnet ou mon clavier. Et pourtant, je ressens un manque intérieur dès que je ne prends pas le temps de m'y consacrer...

  • réussir à écrire rapidement un premier jet sans (trop ?) revenir en arrière et ne corriger que par la suite, façon fastdrafting. Là, il y a défi ! Car lorsque j'écris, j'ai la modif qui me démange.

Bon, je vais arrêter là ma liste à la Prévert, il y a déjà de quoi m'occuper toute une année. Et vous, quelles sont vos bonnes résolutions ?




Comments


  • Facebook Classic
bottom of page